Close

29 novembre 2018Vème Agor@ : La France face aux défis de la Blockchain : enjeux de modernisation nationale & impératifs de cybersécurité

le 29 novembre 2018 à partir de 8h30, Maison de la Chimie, 28 rue Saint Dominique, Paris VIIe.

9h15 – 10h45 TABLE RONDE 1 // La Blockchain peut-elle révolutionner les services au citoyen comme au consommateur ?

  • Quelles utilisations de la Blockchain seraient opportunes à court terme – et sans risque – pour les institutions et pour les collectivités territoriales ? Etat civil, cadastre, données de santé … Ce qui est faisable et ce qui est souhaitable ?
  • Les usages de la Blockchain menacent-ils l’avenir de certaines professions réglementées et des tiers de confiance ?
  • La Blockchain peut-elle par un biais ou par un autre pallier l’enclavement des territoires ruraux ?
  • Quelles applications concrètes pour les smart contracts ?
  • De quels exemples européens de service au citoyen via la Blockchain s’inspirer pour le cas français ?

9h15 – 10h45 TABLE RONDE 1 // Blockchain et identité numérique française : le modèle estonien en exemple ?

  • L’Etat peut-il prendre comme tiers de confiance une technologie dont l’infalsifiabilité reste à prouver ?
  • Quid de la première Blockchain d’Etat ANFR/Arcep développée notamment par Blockchain partner, pilotée par l’ANFR et qui sera une Blockchain de gestion du spectre des fréquences. ?
  • Quel type de Blockchain souveraine ? Privée ? Publique ? sous forme d’un PPP ?
  • Le vote électronique et la carte d’identité numérique : grands enjeux pour la Blockchain de l’Etat ?
  • Les administrations centrales françaises sont-elles prêtes à basculer sur une base de données de type estonien et ceci sans faille de sécurité potentielle ?
  • Quels autres domaines d’utilisation potentielle de la Blockchain pour l’Etat à moyen et long terme ?
  • Comment faire rimer Blockchain et RGPD ? Les Blockchains reposent majoritairement sur une transparence des identités des utilisateurs (dont l’anonymisation est facilement déjouable). Ce qui reste sujet à controverse au regard du RGPD. Mais un recours possible à une totale anonymisation des utilisateurs pourrait constituer un sujet de défiance de la part de l’Etat confronté à des questions de sécurité.

Avec la participation de S.E. Alar Streimann, Ambassadeur d’Estonie, Côme Berbain, directeur des technologies numériques de l’Etat à la DINSIC, Yvon Collin, Président de la CSNP, Valéria Faure-Muntian, Députée de la Loire, Nadia Filali, Responsable du programme Blockchain de la Caisse des Dépôts, Christine Hennion, Députée des Hauts-de-Seine, Agnès Le Brun, Vice-présidente de l’Association des Maires de France, Maître Marc Lipskier, avocat spécialiste de la Blockchain et fondateur de BambooandBees, Jean-Michel Mis, Député de la Loire, Hervé Pillaud, Membre du CNNum, Jean Spiri, Conseiller régional d’Ile-de-France et auteur de « Demain, tous Estoniens ? » et Antoine Yeretzian, Co-fondateur de Blockchain Partner.