Close

2 juillet 2019

Akim Oural

Après un passage comme appelé du contingent dans l’Armée de l’Air, il suit des études en Physiques et obtient son DEA en 1998, il rejoint le cabinet de Bernard Derosier, président du Conseil Général du Nord où il y assume les fonctions de chargé de mission citoyenneté/Jeunesse. Entre 2006 et 2016, il occupera les fonctions de Directeur de l’Information et de la Communication du Service Départemental d’Incendie et de Secours du Nord. En 2016, il devient Chargé de Mission au Département du Nord.

Ces mandats électifs débutent en 2008, après une candidature aux élections européennes de 2004, il rejoint les équipes municipale et métropolitaine de Martine Aubry où il aura en charge comme Maire-Adjoint successivement la présidence du quartier des Bois-Blancs/Euratechnologies, le Numérique, l’Innovation et la Jeunesse pour Lille, l’Economie Numérique pour la Métropole Européenne de Lille.

En 2013, Fleur Pellerin, Ministre du Numérique, le nomme au Conseil National du Numérique où il y représente les territoires parmi le monde de l’Entreprise. La même année, avec 3 autres élus nationaux, il intègre le nouveau Comité National « France Très Haut Débit » nommé par Jean-Marc Ayrault et où il représente France Urbaine.

En 2014, Marylise Lebranchu, Ministre de la Fonction Publique, le missionne pour rédiger un rapport qu’il remettra en mai 2015 sur l’innovation territoriale en lien avec le SGMAP. Ce document qu’il considère inspiré par Pierre Mauroy s’intitule « l’Innovation au Pouvoir, Pour une action réinventée au service des territoires » (Hybridation, Pouvoir d’Agir, Droit à l’Expérimentation, Panthéisme Républicain).

En juillet 2015, il remet à Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie et à Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au Numérique, un rapport qui vise à promouvoir les clés de la réussite pour développer les politiques numériques sur les territoires. Cette étude s’intitule « La Gouvernance des Politiques Numériques sur les territoires » (Capitalisation, Mutualisation, Subsidiarité, Gouvernance de la Donnée).

En mai 2017, Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires Etrangères le sollicite pour établir la stratégie française pour la promotion d’un modèle franco-européen de la « Ville Intelligence ». En aout 2018, il remettra à Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères et Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’Etat, le rapport « Vers un modèle français des Villes Intelligentes Partagées ».